La nouvelle stratégie de Generali commence à porter ses fruits

le
0
LA NOUVELLE STRATÉGIE ENGAGÉE PAR GENERALI PORTE SES FRUITS
LA NOUVELLE STRATÉGIE ENGAGÉE PAR GENERALI PORTE SES FRUITS

par Lisa Jucca

MILAN (Reuters) - La stratégie du nouvel administrateur délégué de Generali Mario Greco commence à porter ses fruits. L'assureur italien a ainsi publié vendredi un bénéfice supérieur aux attentes tout en renforçant ses fonds propres.

Mario Greco, qui a pris les rênes du premier assureur vie européen en août, s'emploie à assainir radicalement le bilan et veut recueillir quatre milliards d'euros par le biais de cessions d'actifs afin de renforcer le capital.

Generali a dégagé au premier trimestre un bénéfice de 603 millions d'euros (+6,3%) supérieur au consensus de 528 millions compilé par l'entreprise.

Enrico Esposti, analyste chez le courtier ICBPI, observe que les résultats ont été dopés par une forte performance dans le segment non vie et par une réorientation de l'activité vers des produits d'assurance vie à marge plus élevée.

"Nous avons durant ce trimestre-ci enregistré notre meilleur résultat opérationnel des quatre dernières années", a dit Mario Greco. "Nous ne sommes qu'au début du parcours et nous sommes bien partis pour accomplir nos objectifs".

Il a ajouté que la tendance positive observée au premier trimestre se poursuivait durant le trimestre en cours.

L'assureur de Trieste anticipe une hausse de son bénéfice d'exploitation en 2013, avec une amélioration de ses résultats dans l'assurance dommage mais un tassement de ses primes d'assurance vie, l'assureur renonçant à des produits à faible marge.

"Notre priorité c'est la qualité, pas la quantité", a souligné Mario Greco.

RATIO SOLVENCY I DE 145%

L'Italie, le marché de référence de l'assureur, pâtit d'une récession prolongée dont l'impact a été toutefois compensé par les performances d'autres pays, comme l'Allemagne et l'Autriche.

Le ratio de solvabilité Solvency I s'élevait à 145% à fin avril, bénéficiant de meilleures conditions de marché et du placement en Bourse de 12% de la filiale Banca Generali.

Le groupe français de réassurance Scor est par ailleurs le mieux placé pour racheter la réassurance vie de Generali aux Etats-Unis, pour un montant pouvant atteindre les 800 millions de dollars, selon des sources proches du dossier.

Generali a également mis en vente sa filiale suisse de banque privée BSI.

Mario Greco n'a rien dit de précis sur ces opérations, se contentant de signaler que la procédure en était à un stade avancé.

Il s'est en revanche dit ouvert à toute transaction susceptible d'améliorer la valeur de Telecom Italia, dont Generali est l'un des principaux actionnaires.

Telecom Italia étudie un projet de fusion avec le conglomérat de Hong Kong Hutchison Whampoa ainsi qu'une scission de son réseau fixe.

A 14h30, l'action Generali gagnait 0,3% à 14,58 euros, tandis que l'indice des assureurs européens reculait de 0,04% au même moment.

Le titre de l'assureur a gagné 50% en un an, dopé par les espoirs que la stratégie de Mario Greco a fait naître et par la vision d'investisseurs qui considèrent désormais l'Italie d'un oeil plus favorable.

Véronique Tison et Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Jean-Michel Bélot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant