La Nouvelle Calédonie propose son nickel à la Chine

le
0
La SMPS, la société minière détenue par le gouvernement de la province Nord de la Nouvelle Calédonie, est en pourparlers avec la compagnie chinoise Jinchuan (JNMC), pour la transformation de nickel en Chine.

L'accord prévoit deux co-entreprises, l'une au départ, pour l'extraction du minerai en Nouvelle Calédonie, l'autre à l'arrivée, pilotant une usine métallurgique d'une capacité de 30.000 tonnes annuelles, implantée chez le premier consommateur mondial, souligne le président de la SMPS, André Dang. Les négociations butent sur la question de majorité, l'entreprise chinoise voulant 51% des parts de l'usine, tandis que le partenaire calédonien attend une juste valorisation de la ressource qu'il abandonne.

Dans la situation actuelle, l'exportation du minerai vers l'Australie ne satisfait pas les autorités de la province, parce que la Nouvelle Calédonie n'obtient rien sur le produit transformé, explique André Dang. Le territoire a par ailleurs le souci de préserver son environnement, et fait donc le choix d'exporter les nuisances industrielles.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant