La note trimestrielle Financière de l'Echiquier

le
0

L'année 2014 a démarré sous de bons auspices. La croissance mondiale s'accélère grâce à la bonne tenue de l'économie américaine et à l'amélioration de la situation macro-économique en Europe. Dans l'ensemble, l'optimisme reste de mise vis-à-vis des marchés d'actions, qui devraient continuer de bénéficier d'un retour des flux. Nous gardons toutefois à l'esprit que les tendances économiques différent grandement selon les régions. 

Aux Etats-Unis, la FED a amorcé la fin des politiques d'assouplissement quantitatif ("tapering"), entraînant la hausse des taux longs. Mais la nouvelle Présidente de la Banque Centrale américaine, Janet Yellen, a également affirmé le maintien d'une politique monétaire accommodante pour les semestres à venir en attendant la confirmation d'une reprise forte et créatrice d'emplois. Jusqu'à la mi-2015, les taux directeurs devraient demeurer bas et l'environnement positif pour les marchés financiers américains. Un segment nous inspire toutefois une prudence particulière : celui des actions américaines, déjà correctement valorisées voire surévaluées dans certains secteurs (internet et biotechnologies).

En Europe, la tendance s'améliore grâce aux programmes de réforme courageux appliqués dans la zone euro. Mais ce redressement reste trop incertain pour modifier la politique monétaire de la BCE : Mario Draghi fait le nécessaire pour maintenir durablement une politique de taux accommodante, tout en surveillant attentivement l'évolution de l'inflation. L'accélération des pressions déflationnistes déclencherait à coup sûr une phase de "quantitative easing" qui serait probablement appréciée par les investisseurs. En attendant, nous observons une forte détente des "spreads" de taux sur les pays du sud, accompagnée du retour des flux sur les actions en provenance des investisseurs internationaux. Soulignons que l'accumulation de cash dans les bilans des entreprises annonce le meilleur en matière de rachats d'actions, de dividendes et d'opérations de fusions-acquisitions. Ce contexte nous semble favorable pour les marchés actions : une sélection de titres rigoureuse devrait produire de bons résultats après deux années de hausse des indices.

Du côté des émergents, une vigilance accrue s'impose, d'autant qu'il s'agit d'une zone hétérogène aux réalités disparates. Si les mesures de réforme prises en Chine devraient porter leurs fruits, la réalité est plus complexe pour d'autres pays. C'est notamment le cas dans les économies présentant des déficits de balance courante, qui souffrent d'un contexte de refinancement moins favorable. Ceci étant dit, les valorisations des actions des pays émergents demeurent extrêmement attractives: nous commençons à y identifier des points d'entrée qui nous semblent prometteurs... A suivre !

Dans ce contexte, et compte tenu du rallye de fin 2013, les allocataires d'actifs doivent faire preuve d'opportunisme et de sélectivité. Cela se traduit par un" stock-picking" rigoureux sur l'ensemble de la gamme Financière de l'Echiquier:
? Après la surperformance significative de la thématique "value" en 2013, nous maintenons pour les prochains mois un équilibre croissance / value. Les fonds mobiles comme Agressor constitueront d'excellents coeurs d'allocation d'actifs. De nombreuses idées restent toutefois à explorer pour notre fonds Echiquier Value, et ce partout en Europe.
? Les petites capitalisations ont entamé un mouvement de rattrapage. Dans ce registre, nous accueillons avec enthousiasme le lancement du PEA-PME : notre fonds Echiquier Entrepreneurs, éligible à ce dispositif, nous semble particulièrement bien positionné pour faire bénéficier les investisseurs de nos 22 ans d'expérience dans l'univers des PME.
? En matière de gestion taux, nous continuons à privilégier les obligations d'entreprises. En 2013, il fallait systématiquement privilégier les papiers courts : il faudra être plus mobiles en 2014 et gérer activement la duration. Notre fonds diversifié ARTY suit de près cette stratégie, ce qui lui promet une année sereine.


Par Pierre Puybasset, porte-parole de l'équipe de gestion


Contact presse : Sophie Thiard - sthiard@fin-echiquier.fr - +33 (0) 1 47 23 98 12



A propos de Financière de l'Echiquier - Créée en 1991, Financière de l'Echiquier est aujourd'hui l'une des premières sociétés de gestion indépendantes en France, avec 7,7 milliards d'euros d'actifs sous gestion et une équipe de 95 collaborateurs. Elle appartient à 100% à ses dirigeants et à ses salariés. Son métier : la gestion d'épargne et de placements financiers pour le compte de clients particuliers, de conseillers en gestion de patrimoine et d'institutionnels.
53, avenue d'Iéna - 75116 Paris - Tél. : +33 (0)1.47.23.90.90. - Fax : +33 (0)1.47.23.02.46. - www.fin-echiquier.fr 


Les fonds financière de l'Echiquier sont principalement investis en actions et en obligations d'entreprise et présentent un risque de perte en capital. Pour plus d'informations, nous vous invitons à vous référer aux prospectus disponibles sur simple demande auprès de la société de gestion au +33.(0)1.47.23.90.90 ou à contacter votre interlocuteur habituel.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant