La Norvège rassurée sur ses productions de pétrole et de gaz

le
0
(Commodesk.com) La Norvège devrait maintenir sa production de pétrole et de gaz à des niveaux stables d'ici à 2020, a rapporté la Direction norvégienne du Pétrole (NPD) mercredi. Les rendements en déclin dans les principaux gisements du pays seraient compensés par les nombreuses et prometteuses découvertes de nouveaux champs, notamment dans les mers de Barents et du Nord. Depuis 1997, la croissance des ressources disponibles était inférieure aux niveaux de production, cette année, elle redeviendrait supérieure. Un potentiel que nuance toutefois la NPD : les incertitudes restent élevées en ce qui concerne les futures productions, dont on ne connaît ni les dates de mise en service, ni les quantités effectives. Total a, par exemple, découvert du pétrole et du gaz offshore au large des côtes norvégiennes, a annoncé la NPD jeudi dans la foulée. Les premières estimations tablent sur 19 à 101 millions de barils équivalent pétrole. A une dizaine de kilomètres de là se trouve en effet la plateforme Norne et ses 70.000 barils par jour. Parallèlement, plusieurs facteurs sont à surveiller de près : d'une part, les progrès technologiques permettent d'optimiser les coûts de prospection, d'autre part, les réserves sont de plus en plus difficiles d'accès. En 2010, 55% des forages étaient concluants, contre 25% en 1980. Mais, depuis le début des années 2000, le nombre de puits explorés se réduit, ce qui au final pourrait aussi conduire à une baisse des réserves, reconnaît la NPD. En 2010, la production norvégienne de pétrole s'établissait à 1,8 millions de barils par jour, ce qui correspond à près de 11% du PIB et 2% de la production mondiale.
Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant