La Norvège dépasse la Russie pour le gaz vers l'Europe de l'Ouest

le , mis à jour à 19:17
1

BRUXELLES/OSLO, 22 mai (Reuters) - La Norvège a supplanté la Russie en tant que principal fournisseur de gaz de l'Europe de l'Ouest, montrent les statistiques des entreprises publiques concernées, alors que les pays européens cherchent à réduire leur dépendance énergétique à l'égard de Moscou. L'effondrement des cours du pétrole a aussi contribué à ce changement de hiérarchie, la Norvège ajustant plus rapidement que la Russie sa politique tarifairen ce qui favorise les acheteurs en cas de baisse des prix. La Norvège a exporté 29,2 milliards de mètres cubes vers l'Europe occidentale au premier trimestre 2015, selon les données de l'opérateur public norvégien Gassco. Les ventes de la Russie se sont élevées à 20,29 milliards de mètres cubes, selon les chiffres de Gazprom. La tendance s'est dessinée dès le dernier trimestre 2014, au cours duquel l'Europe occidentale a importé 29,5 milliards de mètres cubes de Norvège et 19,8 de Russie. Hormis une brève période en 2012, c'est la première fois que la Norvège dépasse nettement la Russie en la matière. Les exportations vers l'Europe de l'Est ne figurent pas dans ces statistiques. Les pays et les entreprises de l'Union européenne s'efforcent de réduire leur dépendance énergétique à l'égard de la Russie de crainte que Moscou ne se serve de l'arme du gaz dans le cadre des tensions géopolitiques liées au conflit en Ukraine. La Commission européenne a déclaré que, sur l'ensemble de l'année 2014, la Russie était demeurée le principal fournisseur de l'UE mais que sa part dans les importations européennes avait reculé de 43% à 42%, avec une chute de plus de 10% en termes de volumes. La part de la Norvège dans les importations européennes est passée de 34% à 38% en 2014. (Barbara Lewis et Nerijus Adomaitis,; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Marc Angrand)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3182284 le vendredi 22 mai 2015 à 19:27

    restez long de NOK, pas de RUB