La Normandie, nouveau point de passage vers le Royaume-Uni ?

le
0
Le petit port normand de Barneville-Carteret, dans la Manche, compte une vingtaine de chalutiers et 200 bateaux de plaisance.
Le petit port normand de Barneville-Carteret, dans la Manche, compte une vingtaine de chalutiers et 200 bateaux de plaisance.

Entre falaises et banc de sable, Barneville-Carteret, village de 2 200 habitants à 50 kilomètres au sud-ouest de Cherbourg, se présente comme le port des Isles : juste en face, Jersey et Guernesey constituent les avant-postes du Royaume-Uni. Situé à seulement deux heures de navigation de là.

Face au blocus des autres ports de la mer de la Manche, le petit port de Barneville-Carteret, qui compte une vingtaine de chalutiers et 200 bateaux de plaisance, peut-il constituer l'ultime chance des migrants ? Mardi, le quotidien Jersey Evening Post puis la chaîne ITV ont assuré qu'un petit bateau avec à son bord une vingtaine de migrants avait été intercepté la semaine passée par les autorités françaises entre Barneville-Carteret et Jersey. Peu après, le gouvernement de Jersey a confirmé l'information sur son site internet en évoquant « une traversée hasardeuse ».

Une affirmation à laquelle la préfecture de la Manche a opposé un démenti vigoureux, écartant « toute interpellation de migrants en mer ». Cependant, une vingtaine d'entre eux ont bien été remarqués la semaine passée à Barneville-Carteret, concède la préfecture. Selon Ouest-France, le maire de la commune Pierre Gehanne a lui-même été intrigué par la présence sur un parking, à une centaine de mètres de la plage, d'un bateau à moteur sur sa remorque. À l'intérieur de l'embarcation, une dizaine de gilets de sauvetage. Plus intriguant...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant