La nomination de Borloo à Matignon réjouirait Morin

le
0
Le chef du Nouveau Centre pense qu'une promotion de son rival potentiel à la tête du gouvernement le disqualifierait dans la course à l'Élysée.

Si Nicolas Sarkozy croit qu'en nommant Jean-Louis Borloo à Matignon, il empêchera une candidature centriste en 2012, il se trompe. C'est du moins ce que veut croire Hervé Morin. Le chef du Nouveau Centre se dit même persuadé qu'une promotion de son rival potentiel à la tête du gouvernement le disqualifierait dans la course à l'Élysée. Ce serait donc une «bonne nouvelle », comme l'a affirmé Hervé Morin ce dimanche sur France Inter, en expliquant: «Ce qui est clair, c'est que dès lors que vous avez été à Matignon à partir de fin 2010, ça veut dire que vous excluez d'être candidat à l'élection présidentielle en 2012. Je ne vois pas bien le premier ministre-candidat être à Matignon et siéger à la même table du Conseil des ministres que le président de la République.»

Le patron du NC avait déjà développé ce qu'il appelle une «réflexion institutionnelle logique» samedi, à huis clos, devant le conseil national de son parti. Il a fait valoir aux quelqu

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant