La nomination d'un nouveau PM en Irak n'a "aucune valeur"-Maliki

le
1

BAGDAD, 13 août (Reuters) - Nouri al Maliki a répété mercredi que la nomination d'Haïder al Abadi, un chiite comme lui, à son poste de Premier ministre irakien constituait une violation de la constitution et n'avait "aucune valeur". Dans une intervention télévisée, le Premier ministre déchu a considéré que tous devraient accepter la décision du tribunal fédéral auprès duquel il dit avoir contesté mardi la nomination d'Haïder al Abadi. La décision n'a pas encore été rendue. "La violation qui est intervenue n'a aucune valeur et ses conséquences n'ont aucun effet", a déclaré Nouri al Maliki. "Ce gouvernement poursuit (son activité) et ne subira pas de modification à moins qu'en décide ainsi la cour fédérale." Le nouveau Premier ministre irakien Haïder al Abadi est soutenu dans les cancelleries occidentales, tandis que son prédécesseur refuse de démissionner après huit années au pouvoir qui ont eu pour effet de lui aliéner la minorité sunnite, qui était au pouvoir sous Saddam Hussein, et de susciter la colère de Washington et Téhéran. ID:nL6N0QI4T5 (Raheem Salman; Agathe Machecourt pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco le mercredi 13 aout 2014 à 13:41

    Les morpions, ça s'accroche!