La neige gèle la croissance britannique

le
0
Le produit intérieur brut de la Grande-Bretagne a chuté de 0,5% fin 2010. Le mois de décembre le plus froid du siècle n'explique pas tout.

Stupeur et inquiétude sur le front de l'économie britannique. Le produit intérieur brut (PIB) du Royaume-Uni a reculé de 0,5% sur les trois derniers mois de 2010, selon les premiers chiffres officiels. Après une croissance dynamique de 0,7% au troisième trimestre, les observateurs s'attendaient en moyenne à une hausse du PIB de 0,4% au quatrième.

«Le PIB au troisième trimestre a été clairement affecté par le temps extrêmement mauvais du mois de décembre», explique l'office national de la statistique britannique (ONS). «L'effet intempéries» a coûté 0,5 point de croissance au pays, a-t-il calculé. «Cette estimation (...) est la meilleure que nous puissions réaliser actuellement, mais elle est encore empreinte d'incertitudes», ont reconnu les statisticiens britanniques. Le mois de décembre le plus froid du siècle a pénalisé très fortement la construction (+0,1%). Mais ce sont les services qui ont le plus plombé la croissance (-0,4%). Seule l'industrie,

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant