La Nasa va lancer une sonde vers un astéroïde

le
0
    CAP CANAVERAL, Floride, 6 septembre (Reuters) - La Nasa a 
donné mardi son feu vert pour le lancement jeudi soir d'une 
sonde spatiale américaine dont la mission sera de prélever et de 
ramener sur Terre des échantillons du sol d'un astéroïde, dans 
l'espoir d'en apprendre plus sur les origines de la vie sur 
notre planète et peut-être ailleurs dans le système solaire. 
    Une fusée Atlas V doit décoller de la base aérienne de Cap 
Canaveral, en Floride, pour propulser dans l'espace la sonde 
OSIRIS-REx, dont la mission doit durer sept ans. 
    OSIRIS-REx devra se poser sur un astéroïde d'un diamètre 
d'environ 500 mètres, Bénou, qui a sensiblement la même orbite 
que la Terre autour du soleil. 
    OSIRIS-REx devrait atteindre la banlieue de Bénou en août 
2018 et se placer en orbite autour de l'astéroïde afin de mener 
pendant deux ans une étude de ses caractéristiques physiques et 
chimiques. 
    Puis la sonde se posera à la surface du petit corps céleste 
et déploiera son bras automatique afin de recueillir 60 grammes 
de "régolithe" de son sol. 
    "Nous nous rendons vers l'astéroïde Bénou parce qu'il 
représente une poche de temps correspondant aux premières phases 
de formation du système solaire, lorsque notre système 
planétaire était encore réduit à l'état de poussière cosmique, 
dans un disque d'accrétion tournant autour de notre 
protoétoile", a déclaré le scientifique Dante Lauretta, de 
l'Université d'Arizona, mardi lors d'une conférence de presse en 
préalable au lancement. 
    Si tout se passe bien, la sonde devrait être de retour sur 
Terre en septembre 2023. 
    Une sonde japonaise, Hayabusa 1, a déjà réussi à rapporter 
sur Terre quelques minuscules échantillons de l'astéroïde 
Itokawa, en 2010, devenant le premier engin spatial à réussir 
pareille mission.  
 
 (Irene Klotz; Eric Faye pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant