La Nasa renonce à réparer le télescope spatial Kepler

le
0
LA NASA RENONCE À RÉPARER LE TÉLESCOPE SPATIAL KEPLER
LA NASA RENONCE À RÉPARER LE TÉLESCOPE SPATIAL KEPLER

CAP CANAVERAL, Floride (Reuters) - La Nasa a annoncé jeudi qu'elle renonçait à réparer le télescope spatial Kepler, confronté à une panne du mécanisme qui lui sert à se positionner, ce qui met dans les faits fin à la mission de l'appareil lancé en 2009 pour rechercher des exoplanètes analogues à la Terre.

Les opérations du télescope avaient été interrompues en mai, après la perte de son aptitude à pointer dans une direction donnée, en raison d'une panne d'un deuxième de ses quatre gyroscopes.

Cette capacité de positionnement, d'une précision inédite, était essentielle pour mener sa mission, destinée à trouver des planètes susceptibles de contenir de l'eau liquide, l'une des conditions nécessaires pour abriter la vie.

"Les gyroscopes sont trop endommagés pour pouvoir contrôler le pointage dans l'espace pendant une durée prolongée", a annoncé Charles Sobeck, vice-directeur du projet Kepler.

Kepler, qui se trouve à 64 millions de kilomètres de la Terre, trop loin pour qu'une mission de réparation soit envisageable, a déjà découvert 135 exoplanètes au-delà du système solaire. Quelque 3.500 autres planètes potentielles attendent que leur existence soit confirmée.

La Nasa a précisé que le télescope sera encore utilisé pour des missions qui nécessite une précision moins importante, comme la recherche d'astéroïdes et de comètes.

Irene Klotz, Julien Dury pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant