La Nasa a lancé avec succès Maven pour étudier l'atmosphère de Mars

le
0
La Nasa a lancé avec succès Maven pour étudier l'atmosphère de Mars
La Nasa a lancé avec succès Maven pour étudier l'atmosphère de Mars

La NASA a lancé avec succès lundi la sonde Maven pour comprendre la perte dans l'espace d'une grande partie de l'atmosphère martienne, qui avait permis à la planète rouge d'être propice à la vie dans un lointain passé.Maven ("Mars Atmosphere and Volatile Evolution") sera mise en orbite autour de Mars pour analyser les couches de sa haute atmosphère et les interactions avec le Soleil et le vent solaire. Le lancement de la sonde de 2,45 tonnes à bord d'une fusée Atlas V, du groupe United Launch Alliance, a eu lieu comme prévu depuis la station de l'US Air Force de Cap Canaveral en Floride à 18H28 GMT (13H28 locales) dans un ciel couvert.La séparation entre la sonde et le deuxième étage du lanceur Atlas est intervenu comme attendu 52 minutes après le décollage, puis 15 minutes plus tard, les antennes solaires du vaisseau --destinées à son alimentation électrique-- se sont déployées.Les responsables de la mission doivent effectuer une série de tests des systèmes de la sonde pour s'assurer de leur bon fonctionnement. Le 3 décembre, ils procéderont à la première de quatre corrections prévues pour aligner précisément la trajectoire de Maven sur sa destination finale. La dernière est prévue le 24 décembre.La sonde mettra dix mois à atteindre l'orbite martienne, qu'elle rejoindra le 22 septembre 2014 pour une mission d'au moins un an.Une mission de 671 millions de dollarsSon objectif est de comprendre les changements survenus dans l'atmosphère de Mars: autrefois plus dense, elle était alors propice à la présence d'eau à la surface de la planète. Mais lors d'un changement climatique, la majeure partie de son atmosphère s'est échappée dans l'espace, pointent les scientifiques à l'origine de la mission."Quand de l'eau liquide coulait en abondance sur Mars --comme le montrent de nombreux indices-- la planète devait avoir une atmosphère plus épaisse qui produisait des gaz à effet de serre lui permettant d'être plus ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant