La n°2 de Hong Kong demande aux manifestants de partir

le
0

HONG KONG, 11 novembre (Reuters) - La numéro deux de l'exécutif hongkongais, Carrie Lam, a demandé mardi aux manifestants favorables à la démocratie de dégager les sites qu'ils occupent depuis plus d'un mois et demi, et elle a prévenu que ceux qui n'obtempéreraient pas risquaient d'être arrêtés. Les autorités, ont rapporté les médias de la Région administrative spéciale, pourraient entreprendre de faire évacuer les manifestants dès mercredi. "A ceux qui occupent illégalement les rues, nous demandons de quitter les lieux rapidement, dans le calme", a dit Carrie Lam, qui assume l'intérim pendant que le chef de l'exécutif, Leung Chun-ying, participe à Pékin au sommet de l'Apec (Forum de coopération économique Asie-Pacifique). Les médias de Hong Kong ont évoqué l'idée que les autorités de Pékin attendaient pour disperser les manifestants que le sommet de l'Apec prenne fin, ce mardi dans la journée. Le président Barack Obama doit avoir un entretien avec son homologue chinois, Xi Jinping, mercredi avant de quitter le pays. Les manifestants exigent la tenue d'élections pleinement démocratiques pour renouveler le chef de l'exécutif, en 2017, au lieu du scrutin entre candidats présélectionnés que Pékin a dit vouloir mettre en place. Lundi, un tribunal de Hong Kong a déclaré que la police était habilitée à arrêter les manifestants qui défieraient l'ordre de dégager les sites dans certains des quartiers les plus importants, économiquement et financièrement parlant, de la ville. (Diana Chan et Donny Kwok; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant