La mythique villa de Scarface «bradée» à 12 millions de dollars

le
2

EN IMAGES - La villa «El Fureidis», située en Californie, avait été mise en vente pour 35 millions de dollars l’année dernière. C’est finalement pour à peine plus du tiers de cette somme qu’elle vient d’être vendue.

Le prix demandé pour cette propriété était «trop cher», explique Robert Riskin, qui est chargé depuis plus d’un an de la vente de la célèbre maison «El Fureidis», qui doit sa notoriété au film Scarface (1983) et à la fameuse scène durant laquelle le baron de la drogue Tony Montana (joué par Al Pacino) est assassiné. Une scène mythique qui ne valait donc pas les 35 millions de dollars (32,1 millions d’euros) qui étaient initialement demandés pour en devenir l’heureux propriétaire...

C’est finalement pour à peine plus du tiers de ce montant qu’elle a été vendue: 12,6 millions de dollars, soit 11,5 millions d’euros. Un prix de vente qui, finalement, «reflète la vraie valeur du bien» selon Robert Riskin. Du propre aveu de l’agent, il y avait donc effectivement quelques millions demandés qui étaient de trop! Le vendeur était l’homme d’affaires russe Sergey Grishin, qui l’avait achetée en 2008 pour... 20 millions de dollars (18,3 millions d’euros)! Il l’avait mise en location dès 2012, son emploi du temps ne lui permettant pas d’en profiter suffisamment.

Qui est l’acheteur? Un autre homme d’affaires - américain cette fois! - Pradeep Yohanne Gupta, PDG de la banque d’investissements IQ Holdings. Ce dernier n’a pas caché au Wall Street Journal qu’il possédait déjà une maison à Montecito, mais qu’il est tombé sous le charme de l’histoire et de l’architecture de la maison de Scarface ,tout en se félicitant de sa bonne affaire.

930 m² sur un parc de 4 hectares

Conçue au début du XXe siècle par l’architecte Bertram Goodhue, la «Little Paradise» ou «Tropical Paradise» (traduction d’«El Fureidis») est un lieu mythique pour les fans du film de Brian de Palma. Située dans le très chic comté de Santa Barbara (Montecito), à Los Angeles, la villa récemment rénovée offre des prestations haut de gamme, et un cadre incomparable. Une cascade, piscine, rooftop, une vue donnant directement sur l’océan Pacifique... tout cela sur un terrain de 4 hectares!

À l’intérieur, quatre chambres, neuf salles de bains, sur une surface habitable de 930 mètres carrés, avec son architecture byzantine et ses plafonds dorés, son impressionnate hauteur sous plafond (6 mètres), notamment dans la «salle de conversation». Dans la salle à manger, on trouve un magnifique plafond en forme de dôme en or 24 carats.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Xophe3 le vendredi 6 nov 2015 à 16:22

    si Michele Pfeiffer y est toujours, ça vaut peut être le coup... ?

  • dotcom1 le vendredi 6 nov 2015 à 15:06

    En 2008, 20 millions de dollars correspondaient à 12.5 millions d'euros de l'époque. Faut pas comparer les montants avec le taux de change de 2015.