La musique à l'école, un instrument d'intégration

le
0
Le violoniste Didier Lockwood recommande de renforcer la pratique chorale et de développer les orchestres à l'école.

La musique adoucit les moeurs, c'est bien connu. Dans son rapport «Quelles méthodes d'apprentissage et de transmission de la musique aujourd'hui?» remis le 17 janvier à Frédéric Mitterand, Didier Lockwood, violoniste, vice-président du Haut conseil de l'Education artistique et culturelle conseille de remettre au goût du jour la musique à l'école. Le développement de la pratique musicale permet la construction de l'individu, écrit-il, l'écoute de l'autre et l'apprentissage de la rigueur. «C'est pourquoi il est primordial de faire en sorte que cet outil d'intégration sociale soit aujourd'hui mis à la portée du plus grand nombre pour lutter contre les inégalités».

Trop souvent abandonnée à l'école élémentaire

Selon ce rapport commandé par le ministre de la culture, dans un contexte de généralisation de l'enseignement de l'histoire des arts à l'école, cette dernière «doit jouer un rôle de sensibilisateur en éduquant l'enfant à l'éveil des sens. Si ce trava

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant