La mue du Mou ?

le
0
La mue du Mou ?
La mue du Mou ?

Trois mois et deux cent millions d'euros de recrues après l'arrivée de José Mourinho à la tête de Manchester United, un constat semble s'imposer : ça ne marche pas. Pas encore, tout du moins. Et si l'entraîneur portugais, largement remis en question suite au mauvais départ des Red Devils cette saison, était malgré tout la solution ?

José Mourinho est mort ? Auteur d'un début de saison plus que poussif avec Manchester United (25% de défaites en compétitions officielles), moins bon que celui de Louis van Gaal l'an passé comme le rappellent quotidiennement les accros de la statistique, Mourinho est chahuté. Déjà. Un peu plus de trois mois après son arrivée en grande pompe sur le banc des Red Devils. Plus que le rendement décevant de ses stars qui lui ont coûté la peau du cul – Ibrahimović, Mkhitaryan qui n'entre même pas dans ses plans ou Pogba et ses 105 millions en tête –, auquel s'ajoutent les cas Schweinsteiger, interdit de jouer depuis des semaines, et Rooney, que les rumeurs envoient un peu partout en Europe, c'est l'épaisseur tactique et le personnage de l'entraîneur portugais qui sont remis en question par ses détracteurs. Qui s'interrogent, avec délice : et si le Mou, avec son palmarès long comme sa langue bien pendue, et dont la précédente aventure à Chelsea s'est mal terminée, oubliant au passage son doublé Coupe de la Ligue/championnat en 2015, était tout simplement fini, ringard, has been ? La vérité est peut-être ailleurs.

La décennie Mourinho


À y regarder de plus près, plus que Pep Guardiola, que Marcello Lippi, qu'Arsène Wenger, l'autoproclamé Special One était l'entraîneur parfait de la première décennie du XXIe siècle. Le trait d'union parfait entre les têtes brûlées des années 90 et le football aussi lisse, aseptisé, que marketé d'aujourd'hui. Une décennie qu'il a passée à dompter les excès de virilité de Ricardo Carvalho, Jorge Costa, Costinha, John Terry ou Marco Materazzi(1). De Christian Chivu, Dejan Stanković, Iván Córdoba et Lúcio. De cette gueule cassée de Khalid Boulahrouz. Du Thiago Motta dans sa version…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant