La mortalité routière dans l'UE a baissé de 60% depuis 2001

le
1
RECUL DE 60% DE LA MORTALITÉ ROUTIÈRE DANS L'UE DEPUIS 2001
RECUL DE 60% DE LA MORTALITÉ ROUTIÈRE DANS L'UE DEPUIS 2001

BRUXELLES (Reuters) - Le nombre de morts sur les routes de l'Union européenne a baissé de plus de la moitié au cours de la décennie écoulée mais des mesures plus strictes permettraient encore d'épargner de nombreuses vies, estime l'ETSC (European Transport Safety Council), un organisme indépendant pour la sécurité routière.

Plus de 12.000 personnes sont mortes dans des accidents de la route en 2012 dans l'Union européenne et en Suisse, relève l'ETSC dans un rapport publié mardi, contre 28.000 en 2001, soit une baisse de près de 60%.

L'Espagne et la Lettonie affichent les meilleurs progrès, ayant réduit en moyenne de plus de 10% par an la mortalité routière entre ces deux dates grâce à des mesures comme le permis à points. La France se situe au troisième rang des plus fortes réductions avec plus de 8% de baisse par an en moyenne.

D'autres pays continuent d'afficher un nombre de décès important, à commencer par la Pologne, où 11 personnes sont tuées par milliard de kilomètres parcourus, contre deux en Grande-Bretagne, aux Pays-Bas ou en Suisse.

"Il est simplement inacceptable que 12.000 personnes meurent encore chaque année pour des raisons en grande partie évitables", estime Antonio Avenoso, directeur de l'ETSC.

L'ETSC réclame une action au niveau de l'UE pour renforcer le port de la ceinture obligatoire et les mesures de lutte contre l'alcool au volant.

Selon elle, 900 décès pourraient être évités en obligeant les constructeurs automobiles à installer des voyants d'alerte lorsque la ceinture n'est pas attachée à l'avant comme à l'arrière du véhicule.

L'organisation préconise aussi d'imposer aux récidivistes le verrouillage des véhicules en cas d'éthylotest positif. Selon l'ETSC, la conduite en état d'ivresse provoque 5.600 décès annuellement.

Environ 1.300 vies pourraient être épargnées si la vitesse moyenne sur toutes les routes n'était réduite que de 1 km/h, ajoute l'organisme.

Les mesures de sécurité routière sont en cours de réexamen au niveau européen et un rapport est attendu en décembre, qui devrait donner lieu à des propositions législatives début 2015.

Les hommes âgés de 20 à 25 ans sont les plus exposés aux accidents mortels, relève encore l'ETSC. Au total, plus des deux tiers des personnes tuées au volant sont des hommes.

(Anna Nicolaou, Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2766070 le mardi 29 avr 2014 à 07:46

    et le trafic a été multiplié par 4 , voir 6 comme sur la région PACA , et les radars pullulent... donc tout va mieux?