La mort suspecte de 37 détenus embarrasse les autorités égyptiennes

le
0
Les prisonniers sont morts asphyxié lors de leur transfert, dimanche, vers la prison d'Abou Zaabal, dans la banlieue du Caire.

Il est 22 heures, dimanche, quand le ministère de l'Intérieur annonce dans un communiqué la mort d'une trentaine de détenus, arrêtés lors de l'intervention de l'armée sur le sit-in de Rabaa au Caire, le 14 août dernier, qui avait fait plusieurs centaines de morts. Dans cette première version des faits, le ministère déclare que les prisonniers, en route vers la prison d'Abou Zaabal, dans la banlieue du Caire, auraient tenté de s'échapper, prenant en otage un officier. Pour les empêcher de fuir, les forces de police auraient tiré des gaz lacrymogènes à l'intérieur du camion dans lequel se trouvaient les détenus, entraînant leur asphyxie.

Dans la soirée, la télévision d'État relaie la nouvelle, avec une variante: c'est un groupe armé qui se serait attaqué au convoi pour libérer les prisonniers, obligeant les forces de police à inte...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant