La mort du mollah Omar confirmée, les talibans auraient élu un nouveau chef

le
0
La mort du mollah Omar confirmée, les talibans auraient élu un nouveau chef
La mort du mollah Omar confirmée, les talibans auraient élu un nouveau chef

Le conseil suprême des talibans aurait élu mercredi un successeur au mollah Omar en la personne du Mollah Akhtar Mohammad, selon un média pakistanais bien informé. Les autorités afghanes avaient annoncé mercredi soir que le chef suprême des talibans, le mollah Omar, s'était éteint il y a déjà deux ans dans un hôpital de Karachi, la métropole du Pakistan. 

Mettant fin au faux suspense, les talibans et la famille du Mollah Omar ont confirmé ce jeudi la mort de leur ancien chef dans un communiqué qui précise que le dirigeant est mort le 23 avril 2013 d'une maladie.

Au nom du frère du Mollah Omar, Mollah Abdul Manan et de son fils, le communiqué s'excuse au passage pour « toutes les erreurs faîtes quand il dirigeait l'Afghanistan». Le commandant taliban, reconnaissable sur de vieilles photos en noir et blanc à sa barbe charbonneuse, son turban et son oeil crevé, s'était fait connaître de l'Occident en imposant sous son règne (1996-2001) un traitement brutal aux femmes, en détruisant les Bouddhas géants de Bamiyan et en interdisant musique et télévision.

Depuis la chute des talibans à la suite de l'intervention d'une coalition dirigée par les Etats-Unis dans la foulée des attentats du 11 septembre 2001, des rumeurs avaient régulièrement fait état du décès du mollah Omar, qui avait, selon des sources concordantes, trouvé refuge au Pakistan voisin après la chute de son régime.

Les autorités afghanes ont longtemps accusé le Pakistan de téléguider les talibans, en lutte contre les forces de l'Otan et leurs alliés afghans, ou de «garder sous la main» des cadres de la rébellion afin de les utiliser à un moment jugé opportun par Islamabad.

Dans un communiqué publié sur leur site internet, les talibans ont par ailleurs démenti les rumeurs de pourparlers annoncées vendredi dernier par des sources pakistanaises et afghanes. «Des médias diffusent des informations selon lesquelles des pourparlers de paix ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant