La mort du guide libyen arrange tout le monde

le
0
Un long procès aurait pu raviver des tensions dans un pays divisé et exhumer les secrets d'une décennie de relations diplomatiques avec les pays occidentaux.

La mort de Kadhafi a été célébrée par les Libyens. Mais elle pourrait être aussi une bonne nouvelle pour bon nombre de pays occidentaux.Tout d'abord, elle leur épargne la lourde tâche d'organiser un procès avec tous les risques de débordements et d'embrasement que cela comporterait pour la région. Un long procès à la Milosevic ou à la Saddam Hussein aurait en effet pu diviser à nouveau le pays. Le cas récent d'Hosni Moubarak en Egypte souligne les tensions que provoquent les audiences de dictateurs et le procès de Kadhafi aurait sans doute eu le même effet. «Kadhafi a toujours divisé pour mieux régner, explique Frédéric Encel*, spécialiste du Moyen Orient. Il avait exercé de nombreuses pressions sur ses voisins et consacré des millions de dollars aux Etats africains pour être proclamé roi des rois d'Afrique. Du point de vue de la stabilité de la région, sa mort et la chute définitive de son clan sont une bonne nouvelle».

Le décès du «Guide» va, en r

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant