«La mort du girafon danois révèle un choc de cultures»

le
0

INTERVIEW - L'euthanasie d'un girafon à Copenhague a déchaîné les passions. Pourquoi tant d'émotion ? Décryptage avec le directeur de la ménagerie du Jardin des Plantes, Michel de Saint-Jalme.

Castration, vente de l'animal... L'euthanasie du girafon aurait-elle pu être évitée, malgré ce qu'affirme le zoo danois?

Les girafes font partie des animaux les plus complexes: leur faire bénéficier d'une contraception est très difficile. Dans le cas d'une castration, celle-ci est même risquée pour l'animal puisqu'elle s'effectue sous anesthésie générale: la girafe peut à tout moment tomber et se briser le cou. Au Jardin des Plantes, nous bénéficions d'un équipement nous permettant de travailler et de prodiguer des soins à une girafe sans qu'elle ne soit en danger; je ne sais pas si le zoo de Copenhague bénéficie des mêmes installations, mais c'est l'un des plus grands zoos d'Europe...

Pourquoi le zoo n'a-t-il pas vendu le girafo...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant