La mort de Nayef promet le trône d'Arabie à Salman

le
0
La disparition du prince héritier Nayef Ben Abdelaziz bouleverse l'ordre de succession dans le royaume saoudien.

L'Arabie saoudite a inhumé dimanche soir dans la ville sainte de La Mecque le prince héritier Nayef Ben Abdelaziz, décédé samedi à Genève à l'âge de 79 ans. Seules des personnalités étrangères musulmanes devaient assister aux obsèques prévues dans la soirée, les non-musulmans n'étant pas autorisés à entrer à La Mecque, premier lieu saint de l'islam.

À court terme, la disparition de Nayef ne devrait pas se traduire par des changements radicaux. Alors que la succession au trône se transmet entre les fils du roi Abdelaziz - fondateur de l'Arabie moderne -, ceux-ci disparaissent les uns après les autres. Il y a huit mois, la mort de Sultan, 84 ans, avait transféré la position de prince héritier à son frère Nayef, qui vient à son tour de s'éteindre. C'est maintenant à Salman, l'actuel ministre de la Défense et ancien gouverneur de Riyad, de prétendre au titre d'héritier de l'actuel roi Abdallah, âgé de 88 ans, lui aussi malade.

Nayef était le «M. Séc

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant