La mort de David Servan-Schreiber

le
0
Médecin et docteur ès sciences, il s'était fait connaître du grand public grâce à ses livres.

La mort a été plus forte que le succès. David Servan-Schreiber, 50 ans, s'est éteint dimanche à son domicile parisien d'une récidive en 2010 d'un cancer du cerveau. Il se savait depuis quelques mois irrémédiablement atteint. En juin dernier, il avait publié un court récit chargé d'émotion, On peut se dire au revoir plusieurs fois, dans lequel il analysait de manière courageuse et lucide les avancées inexorables de sa maladie.

Médecin, docteur ès sciences, auteur de plusieurs ouvrages de vulgarisation médicale qui avaient recueilli un écho considérable auprès du grand public, David Servan-Schreiber était issu d'une prestigieuse dynastie. Il était l'un des trois fils de Jean-Jacques Servan-Schreiber, figure marquante de la vie politique française des années 1970. Après des études de médecine en France, il part aux États-Unis, où il est nommé professeur assistant de psychiatrie à la faculté de médecine de Pittsburgh dans les années 1990 et dirige la divi

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant