La mort de Belmokhtar "très probable" mais pas certaine-Le Drian

le , mis à jour à 09:30
0

PARIS, 18 juin (Reuters) - La mort du chef islamiste algérien Mokhtar Belmokhtar dans un raid américain en Libye est "très probable" mais pas certaine, a déclaré jeudi le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian. Le gouvernement libyen a annoncé dimanche que Mokhtar Belmokhtar avait été tué dans une frappe aérienne mais les Etats-Unis ont seulement pu confirmer qu'il en était la cible. Le groupe djihadiste libyen Ansar al Charia a, lui, semblé démentir la mort du chef islamiste mercredi dans un message faisant état du décès de sept autres hommes. (voir ID:nL5N0Z2121 ) Interrogé à ce sujet jeudi sur RMC et BFM TV, Jean-Yves Le Drian a dit ne pas être en mesure de confirmer la mort du chef islamiste. "Nous n'en sommes pas sûrs. Il y a eu un raid mené par l'armée américaine, qui a ciblé un lieu où il était censé se trouver, mais je ne peux pas encore à ce jour confirmer, c'est très probable mais ce n'est pas certain", a-t-il dit. "Même si toutes les probabilités vont dans ce sens, tant que ce n'est pas avéré je ne le dis pas", a ajouté le ministre. Mokhtar Belmokhtar, né en 1972 en Algérie, est considéré comme l'organisateur de la prise d'otages de janvier 2013 sur le complexe gazier d'In Amenas en Algérie. Quarante personnes qui travaillaient sur le site avaient été tuées. Il est également connu pour avoir enlevé plusieurs étrangers. (Gregory Blachier)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant