La mort d'un enfant russe aux États-Unis créé la polémique

le
0
La Russie est le pays où les Américains ont adopté le plus d'enfants depuis l'effondrement de l'Union soviétique.

Le sort des enfants russes adoptés au États-Unis n'en finit plus de provoquer des ondes de chocs diplomatiques entre les deux anciens ennemis de la guerre froide. Ce vendredi, le Parlement russe a adopté un texte qui appelle le Congrès américain à renvoyer en Russie un petit garçon de deux ans adopté par un couple texan, nommé Kirill. Ce dernier est le frère d'un autre bambin, Maxim Kouzmine, qui est mort à la suite de mauvais traitements qui lui auraient été infligés par sa mère adoptive. 436 députés se sont prononcés en faveur de ce texte, contre une abstention et aucun vote contre.

Moscou s'était saisi de cette affaire sordide pour justifier l'interdiction d'adopter des enfants russes qui a été imposée aux Américains au 1er janvier. Cette mesure avait elle-même été prise en guise de représailles au gel des avoirs de citoyens russes accusé...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant