La moralisation de la vie politique inspire les élus

le
0
Un «concours Lépine» des propositions pour la moralisation de la vie publique et la lutte contre la fraude fiscale est lancé depuis les révélations de l'affaire Cahuzac

L'un des premiers à dégainer sa «boîte à outils» a été François Hollande, avec son allocution mercredi, lors de laquelle il a présenté ses solutions pour garantir «l'exemplarité des responsables publics».

Au-delà de la réforme du Conseil supérieur de la magistrature - qui était déjà sur les rails -, le président de la République a présenté un projet de loi pour lutter contre les conflits d'intérêts et mieux contrôler le patrimoine des ministres et des parlementaires. Il a enfin expliqué que «les élus condamnés pénalement pour fraude fiscale ou pour corruption seront interdits de tout mandat public». Des annonces qui satisfont 72 % des Français interrogés par OpinionWay pour LCI. Certaines de ces ­mesures figuraient déjà dans son programme en 60 points présenté pour la présidentielle. L'en...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant