La montée du populisme se confirme en Europe

le
0
Les élections italiennes ont confirmé la montée, scrutin après scrutin, du populisme en Europe.

Plus d'un électeur italien sur deux a été séduit par Silvio Berlusconi, combattant «les diktats de l'Eu­rope de Merkel», ou par Beppe Grillo, dénonçant les «élites proeuropéennes». De quoi donner des sueurs froides aux partis de gouvernement du Vieux Continent. Adossés à des majorités parlementaires que la concurrence des extrémistes de gauche ou de droite rend déjà souvent instables, ils risquent d'affronter une nouvelle fronde populaire aux élections européennes de 2014.

Marchant sur les brisées du Pr Monti, incarnation du technocrate chargé d'imposer la politique de rigueur définie à Bruxelles, le Mouvement 5 étoiles, tout juste créé par Beppe Grillo, est devenu le premier parti politique italien. Salaire minimum et semaine de travail de 20 heures, dénonciation d'une classe politique «corrompue», sans oublier le référendum pour obtenir la sortie de la zone...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant