La montée de Lai

le
0
La montée de Lai
La montée de Lai

Arrivé au début du mois d'août à la tête de West Bromwich Albion avec de solides ambitions, l'homme d'affaires chinois Guochuan Lai est déjà attendu au tournant par des supporters qui rêvent de voir leur club enfin grandir et qui attendent des noms. Pendant ce temps-là, Tony Pulis flippe sous sa casquette.

À l'époque, il n'avait que quatre ans. Il ne reste que des images d'archives où défilent la touffe de Brendon Batson, le charisme de John Wile ou encore la moustache d'Ally Robertson. L'écran laisse également apparaître la belle gueule de Bryan Robson. Les scènes se disputent entre l'ambassade de Grande-Bretagne de Pékin, les effluves et la Grande Muraille d'où est née la légende de John Trewick sur cette phrase devenue célèbre : "Ouais, c'est sympa, mais quand on a vu un mur, on les a tous vus, non ?" L'été 1978 a écrit l'histoire et représente encore aujourd'hui la bascule vers une certaine normalité. Rien ne devait vraiment se passer comme ça, mais bon : le gouvernement chinois a invité l'équipe nationale anglaise, la proposition a été déclinée, donc l'ancien propriétaire de West Bromwich Albion, Bert Millichip, a sauté sur l'occasion pour filer trois semaines à Pékin avec ses gars et son nouveau coach, Ron Atkinson. Voilà comment WBA est devenu la première équipe de foot anglaise à filer en tournée en Chine il y a un peu moins de quarante ans maintenant. Voilà donc aussi comment les Baggies ont ouvert les portes, mais surtout comment un certain Guochuan Lai a découvert l'existence de ce qu'était une grive, ce petit oiseau posé sur le logo du club des West Midlands.

Youtube

Le chapitre, la continuité et l'appétit chinois


Aujourd'hui, le football de la région n'a plus le même visage. En 2010 encore, les West Midlands célébraient le fait que pour la première fois depuis vingt-sept ans, la Premier League comptait dans ses bras quatre clubs issus de leurs frontières : Aston Villa, Birmingham, Wolverhampton et West Bromwich Albion, aujourd'hui seul survivant…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com