La Mongolie remet en cause le rachat de South Gobi

le
0

(Commodesk) Le gouvernement de Mongolie veut étudier les conditions du projet de rachat par le chinois Chalco des parts détenues dans South Gobi par Ivanhoe. Une nouvelle législation minière pourrait entrer en vigueur prochainement, qui remettrait en cause les termes de la transaction. Dans ce cadre, les autorités ont décidé de suspendre temporairement certaines licences de South Gobi dans le pays, dont celle pour l'exploration du gisement de charbon de Ovoot, comme l'ont indiqué mercredi 25 avril les trois compagnies.

La transaction, annoncée le 2 avril, prévoit la prise de contrôle de South Gobi par l'entreprise chinoise, qui rachèterait les parts détenues par le canadien Ivanhoe Mines (57,6%) pour 900 millions de dollars.

South Gobi, basé à Vancouver et coté à Hong Kong, est spécialisé dans l'exploration et l'exploitation de gisements de charbon en Mongolie. Il possède également des sites industriels au nord de la Chine, à la frontière avec la Mongolie.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant