La Mongolie, nouvel eldorado minier

le
0
Le pays vient de démarrer l'exploitation de la plus grande mine de cuivre au monde.

Gengis Khan doit se retourner dans sa tombe : les descendants du plus grand conquérant de l'histoire n'ont plus besoin de courir la steppe à la recherche de maigres ressources pour survivre, mais simplement de creuser, car ils sont assis sur un tas d'or. Ou plutôt de cuivre, de charbon et d'uranium. La Mongolie est le nouvel eldorado minier qui aiguise les appétits des plus grands groupes mondiaux au point de redessiner la géopolitique régionale.

Dans le désert de Gobi, le géant anglo-australien Rio Tinto allié au canadien Ivanhoe vient de donner le premier coup de pioche d'un projet colossal chiffré à 5,5 milliards de dollars, soit l'équivalent du PIB mongol : Oyu Tolgoi est la plus grosse réserve de cuivre au monde encore inexploitée et abreuvera le marché mondial à partir de 2013. Un minerai promis à un avenir radieux grâce au développement des batteries électriques et autres produits high-tech.

Six années de négociations intenses

Malgré le coût éno

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant