La monarchie parlementaire marocaine sort des urnes

le
0
Les islamistes du Parti justice et développement revendiquent la victoire aux élections législatives. Même si les résultats définitifs ne sont pas encore connus, il s'agit selon eux, d'un «tournant historique».

De notre envoyé spécial à Rabat

Ce fut un vendredi presque comme les autres. En ce jour ouvré, les Marocains sont allés voter sans se presser. On ne se bousculait pas dans les bureaux de vote de Rabat. Le taux de participation officiel a atteint 45 %, une nette hausse par rapport aux 37% de 2007, pour un scrutin qualifié d'«historique» par les autorités.

Samedi matin, le Parti de la justice et du développement (PJD) assurait avoir remporté plus de 100 sièges sur 395. «C'est un tournant historique», a indiqué Mustapha El Khelfi, le directeur de la publication d'Attajdid, le journal du PJD. Les résultats définitifs sont attendus au plus tôt dans la journée, sinon dimanche.

Pour la première fois, le chef du gouvernement, qui aura des pouvoirs renforcés, devra être un responsable du parti arrivé en tête. Ce pas en avant vers une monarchie parlementaire a été plébiscité par un référendum constitutionnel en juillet. Il ne devrait pas pour autant soulever l'ent

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant