La moitié des sites du Patrimoine mondial menacés-WWF

le
0
    OSLO, 6 avril (Reuters) - La moitié des sites du Patrimoine 
mondial naturel sont menacés par des activités telles que 
l'exploration pétrolière et minière ou la déforestation, a 
alerté mercredi le Fonds mondial pour la nature (WWF). 
    Sur les 229 sites de la planète, 114 sont menacés, parmi 
lesquels la Grande Barrière de corail en Australie ou encore la 
cité inca de Machu Picchu au Pérou, montre une étude menée par 
le WWF avec le cabinet de consultants Dalberg Global Development 
Advisors. 
    Les conclusions du WWF sont plus alarmantes que celles du 
comité du Patrimoine mondial de l'Unesco, qui classe 18 sites 
naturels comme étant "en danger". 
    "C'est vertigineux, nous essayons de lancer un signal 
d'alarme", a déclaré à Reuters Marco Lambertini, directeur 
général du WWF. "Nous ne sommes pas opposés au développement, 
nous sommes contre le développement mal planifié". 
    Parmi les sites menacés, le WWF mentionne également le parc 
national des Everglades en Floride, les îles Galapagos et les 
volcans du Kamtchatka, en Russie. 
     
 
 (Alister Doyle; Patrick Vignal pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant