La Modri?ité de la Croatie

le
0
La Modri?ité de la Croatie
La Modri?ité de la Croatie

Sexy à l'Euro quand son Madrilène brillait, décevante durant les éliminatoires au Mondial quand son métronome baissait le rythme : depuis plusieurs mois, et même quelques années, la forme de la sélection au damier semble varier en fonction des courbes de Luka Modri?. Une preuve supplémentaire lors de la double confrontation contre la Grèce qui commence ce soir à Zagreb ?

Lorsqu'on contemple l'effectif de la sélection croate, de jolis noms apparaissent. Ivan Rakiti?, Mario Mand¸uki?, Ivan Peri¨i?, Mateo Kova?i?... Tous ont quelque chose d'attirant. Mais pour que l'ensemble devienne carrément excitant, il faut y ajouter l'élément fondamental portant le doux nom de Luka Modri?. Luka Modri?, l'atout charme. Luka Modri?, la caution sensuelle. Luka Modri?, l'indispensable. Luka Modri?, l'essentiel. Celui qui fait l'unanimité. Tout le monde l'a compris : pour que la Croatie actuelle vive dans l'esthétisme et l'efficacité, il faut Luka Modri?.

100 sélections et une influence croissante


Voilà maintenant plus de dix ans que le petit blondinet et sa classe naturelle font partie de l'équipe nationale de la Croatie. Depuis le 1er mars 2006 plus exactement, et un match amical remporté contre l'Argentine (3-2). Durant cette grosse décennie, Modri? a porté le maillot de sa nation à 101 reprises, a participé à trois Euros et a disputé deux Coupes du monde. Mais par le passé, il n'a jamais semblé avoir eu autant d'influence qu'actuellement. C'est que le bonhomme est devenu l'un des meilleurs milieux du monde. L'un des plus confiants, par ricochet. Alors forcément, l'équipe au damier est tombée aussi dépendante qu'amoureuse de lui et de ses humeurs (si on oublie, pour cette fois, les affaires extrasportives liées aux relations qu'entretient le joueur avec Zdravko Mami?).

Oli? devient entraîneur adjoint de la sélection croate

Pour s'en convaincre, il suffit de jeter un ½il en arrière et remarquer que les Vatreni dansent au rythme de leur joyau ces derniers mois. L'Euro 2016 disputé en France, par exemple. À ce moment-là, Modri? sort d'une de ses saisons madrilènes les plus abouties (32 titularisations en Liga, dix en Ligue des champions, C1 remportée,

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant