La modernisation des réseaux électriques reste une priorité

le
0

RTE, la filière d'EDF en charge des lignes haute et très haute tension, mène plusieurs gros chantiers d'infrastructures. Une enveloppe de 1,4 milliard d'euros est prévue en 2014.

C'est une année importante en termes de chantiers d'infrastructures qui vient de s'achever pour Réseau de transport d'électricité (RTE), la filiale d'EDF en charge des lignes haute et très haute tension. La ligne Cotentin-Maine, d'une capacité de transit supérieure à 3000 mégawatts (MW) a été achevée: elle servira en particulier à évacuer la production de l'EPR de Flamanville (Manche), le réacteur nucléaire de troisième génération qui doit entrer en production en 2016. Mais cet équipement servira aussi à alimenter la Bretagne et permettra de transporter une partie des livraisons d'énergies renouvelables.

Pour 2014, RTE prévoit un volume d'investissements relativement stables: ceux-ci ont atteint 1,44 milliard d'euros en 2013, en progression de 6,6%. «Au total, nos achats ont pe...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant