La modernisation de l'action publique sur les rails

le
0
Ce mardi Jean-Marc Ayrault concrétise la «RGPP» de gauche en réunissant un premier comité interministériel. De nombreux ministères devront consentir des coupes budgétaires.

La Révision générale des politiques publiques (RGPP) version socialiste s'appelle «Modernisation de l'action publique» (MAP). Après un séminaire début octobre lançant le processus, Jean-Marc Ayrault réunira mardi ses ministres à Matignon pour un premier comité de la MAP, où seront déterminés les chantiers à lancer en priorité. De telles rencontres auront dorénavant lieu tous les trimestres, pour fixer les objectifs et en assurer le suivi.

Pour le gouvernement, les services publics doivent désormais répondre à un double impératif: le maintien du modèle social français d'un côté, et le redressement des finances publiques de l'autre. Entre le financement par des économies du contrat de génération, de la revalorisation du RSA-socle, de la future «garantie jeune» ou encore de la moitié du...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant