La «mission Vivienda», bras armé de la politique sociale

le
0
Caracas est devenue un vaste chantier où le moindre espace est mis à profit pour ériger un immeuble.

Ces programmes immobiliers entrepris dans le cadre de la «mission Vivienda» sont probablement l'un des éléments qui ont le plus largement contribué à la victoire d'Hugo Chavez dimanche 7 octobre. Créée après de terribles éboulements provoqués par la pluie, qui ont englouti des quartiers entiers en novembre 2010, cette «mission» s'est fixé pour objectif de «fournir un logement digne à tous les Vénézuéliens». Une ambition colossale, le déficit de logements étant estimé à plus de 2 millions d'unités dans le pays. Hugo Chavez a mis toutes les forces de son gouvernement - et surtout de la compagnie pétrolière PDVSA - dans ce projet.

Selon le ministre de l'Énergie et directeur de PDVSA, Rafael Ramirez, 20 milliards de dollars ont été investis dans la «mission» depuis le début 2011. Le président Chavez a affirmé la semaine dernière que 400.000 logements étaient actuellement en chantier et que trois millions d'autres seraient achevés d'ici à trois ans.

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant