La mission d'observation de l'Onu en Syrie non renouvelée

le
0
PAS DE RENOUVELLEMENT DU MANDAT DES OBSERVATEURS DE L'ONU EN SYRIE
PAS DE RENOUVELLEMENT DU MANDAT DES OBSERVATEURS DE L'ONU EN SYRIE

NATIONS UNIES (Reuters) - Le Conseil de sécurité ne renouvellera pas le mandat des observateurs de l'Onu en Syrie, a annoncé jeudi Gérard Araud, ambassadeur de France aux Nations unies.

"Le mandat de la Misnus s'achève le 19 août (...) La Misnus va disparaître", a déclaré le diplomate, qui assure la présidence du Conseil en août.

Son homologue russe Vitali Tchourkine a regretté cette décision et a annoncé que les représentants des membres permanents du Conseil et des pays de la région se réuniraient vendredi au siège de l'organisation.

Le sous-secrétaire général aux opérations de maintien de la paix de l'Onu Edmond Mulet a précisé à la presse que le mandat légal de la mission s'achèverait dimanche soir à minuit, heure de New-York (04H00 GMT), et que les derniers observateurs militaires quitteraient la Syrie d'ici le 24 août.

"Il est clair que les deux camps ont choisi le chemin de la guerre, du conflit ouvert et que l'espace pour le dialogue politique et l'arrêt des hostilités est à ce stade très, très étroit, mais cela ne veut pas dire que nous ne devons pas y prendre part", a-t-il déclaré.

"La situation sur le terrain est très difficile", a-t-il ajouté. "Mais cette difficulté ne signifie pas que nous ne relèverons pas à l'avenir le défi d'ouvrir ces espaces politiques."

Initialement composée de 300 observateurs non-armés, la Misnus a suspendu l'essentiel de ses activités le 16 juin en raison du risque croissant de violences. Elle a encore plus de 70 employés civils qui travaillent notamment sur l'accès humanitaire et le suivi des violations des droits de l'homme.

Edmond Mulet a précisé que la mission serait remplacée par un bureau de liaison politique de l'Onu composé de vingt à trente personnes, dont des conseillers militaires et des experts dans l'humanitaire, le déminage et les droits de l'homme.

Michelle Nichols; Jean-Philippe Lefief et Baptiste Bouthier pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant