La mise en garde de l'armée égyptienne

le
0
La crise actuelle en Égypte pourrait conduire à un « effondrement de l'État », a averti mardi le ministre de la Défense, le général Abdel Fattah al-Sissi, après cinq jours de violences meurtrières.

Malgré le couvre-feu imposé dimanche soir par le président Mohamed Morsi à Port-Saïd, Ismaïlia et Suez, des affrontements se sont à nouveau produits dans la nuit de lundi à mardi dans ces trois villes situées le long du canal de Suez. Des postes de police ont été attaqués et deux hommes au moins ont été tués à Port-Saïd, épicentre des violences de ces derniers jours qui ont fait 52 morts. Cette situation peut provoquer un effondrement de l'État» a prévenu mardi matin le ministre de la Défense, le général Abdel Fattah al-Sissi, qui s'exprimait pour la première fois depuis le début des troubles.

«La poursuite du conflit entre les forces politiques et leurs divergences sur la gestion du pays pourraient conduire à un effondrement de l'État et menacer les génératio...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant