La mise en examen de Tron requise

le
0
Le parquet d'Evry a ouvert mercredi une information judiciaire pour «viols et agressions sexuelles en réunion» et «par personne ayant autorité».

Après une deuxième nuit de garde à vue dans les locaux de la police judiciaire de Versailles, Georges Tron doit être fixé sur son sort ce mercredi. L'ancien secrétaire d'État à la Fonction publique visé par une enquête préliminaire pour agressions sexuelles et viols, a été transféré à la mi-journée au palais de justice d'Évry, où un juge d'instruction doit se saisir de l'affaire. Le magistrat peut décider de le mettre en examen dans le cadre de l'information judiciaire qui a été ouverte pour «viols et agressions sexuelles en réunion par personne ayant autorité». C'est d'ailleurs ce qu'a requis le parquet.

Pour l'adjointe à la Culture à la mairie de Draveil, Brigitte Gruel, le procureur d'Evry, a réclamé une mise en examen pour viols et agressions sexuelles, avec la commission des faits en réunion pour seule circonstance aggravante.

«J'ai demandé à ce qu'ils n'entrent pas en contact avec les victimes, mais également avec un certain nombre de personnes qu

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant