La ministre veut une nouvelle clause de sauvegarde sur le maïs MON810

le
0
(Commodesk) Le gouvernement français déposera prochainement une nouvelle clause de sauvegarde concernant le maïs transgénique MON810, commercialisé par la firme américaine Monsanto, a indiqué ce mercredi Nathalie Kosciusko-Morizet, la ministre de l'Ecologie et du Développement durable, sur son blog. La ministre précise que le texte s'appuiera sur les dernières études "et les nouveaux éléments techniques qui ont été versés au dossier". Le Conseil d'Etat a annulé lundi dernier la suspension de la clause de sauvegarde, activée par le gouvernement en 2008, aux motifs que "le ministère de l'Agriculture n'a pu justifier de sa compétence pour prendre les arrêtés, faute d'avoir apporté la preuve d'un niveau de risque particulièrement élevé pour la santé ou l'environnement". "Les premières études laissaient penser que le MON 810 pouvait avoir des effets non désirés, et peut-être irréversibles, sur l'environnement (?) et de nombreuses questions sur l'innocuité environnementale de ce maïs n'ont toujours pas de réponse", estime au contraire Nathalie Kosciusko-Morizet.
Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant