La mine de Vale au Brésil menacée de suspension

le
0

(Commodesk) Le Ministère public fédéral (MPF) de l'Etat brésilien du Para a demandé le 28 mai, la suspension des activités de la mine de nickel d'Onça Puma qui appartient à Vale. Les responsables du Para recquierent un dédommagement d'un million de reals (400.000 euros) par mois pour chaque communauté indigène affectée par la mine.

Ils estiment que Vale n'a pas compensé les impacts de sa mine sur les populations alentours comme il était convenu. Lorsque la compagnie a obtenu le permis d'exploitation il y a deux ans, le département de l'environnement de l'état du Para (Sema) a imposé à Vale d'assurer « la survie physique et culturelle des peuples autochtones ». 

Selon le MPF, les peuples de Xikrin et les Kayapo (environ 6.000 personnes) sont impactés par la pollution de l'eau, les nuisances sonores et la déforestation.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant