La mine de Frontier sous pavillon kazakh

le
0

(Commodesk) Eurasian Natural Resources Corporation (ENRC) a acheté à la République démocratique du Congo (RDC) la licence d'exploitation de Frontier, une mine de cuivre, pour 101,5 millions de dollars américains. La compagnie cotée au Kazakhstan et au Royaume-Uni possédait déjà l'usine de traitement du site depuis mars 2012.

Frontier est situé près de la ville de Sakania, dans le sud du pays, à quelques kilomètres de la frontière avec la Zambie et à 70 kilomètres d'une fonderie détenue par ENRC. La mine a une capacité de production de 90.000 tonnes par an, soit environ 22% de celle de la RDC.

Cette transaction devrait mettre un terme au conflit judiciaire qui oppose ENRC à First Quantum depuis deux ans. Frontier appartenait en effet à la firme canadienne jusqu'en 2010, lorsque le gouvernement avait décidé de le nationaliser puis de réattribuer les droits. Depuis, First Quantum réclamait des indemnités à ENRC. En janvier dernier, l'entreprise kazakhe lui avait versé 1,25 milliard de dollars en échange de Frontier et de deux autres mines. Mais cette transaction ne concernait pas l'achat de la licence, récupérée entre temps par l'Etat.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant