La méthode Coué tient salon à Nancy, ville de son créateur

le
0
L'autosuggestion sera au c?ur des débats qui réuniront des médecins spécialistes du placebo.

«Tous les jours, à tous points de vue, je vais de mieux en mieux», répétait chaque matin Émile Coué (1857-1926), qui préconisait aux autres de faire de même. Depuis, cette méthode bien connue qui allie l'autosuggestion à l'imaginaire a fait du chemin. À telle enseigne qu'elle fera l'objet d'un congrès international du 2 au 4 septembre prochains à Nancy. C'est dans cette ville que le pharmacien psychologue tenait des réunions dans l'arrière-boutique de son officine. Au fil du temps, sa popularité ayant grandi, il organisait même plusieurs conférences par jour devant des dizaines de personnes. Depuis qu'il avait guéri une patiente en lui donnant de l'eau distillée, mettant ainsi au point l'effet placebo, sa réputation n'était plus à faire. Il était même devenu le «marchand de bonheur» de la ville. La presse française de l'époque, évoque d'ailleurs, non sans ironie, les «miracles de Nancy». L'universitaire Hervé Guillemain, auteur de La Méthode Coué. H...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant