La méthode Cameron laisse l'Europe perplexe

le
0
Face à la décision de David Cameron de proposer un référendum sur l'appartenance du Royaume-Uni à l'Union européenne, les dirigeants européens rappellent que l'Europe ne se fait pas «à la carte».

David, de quel côté penches-tu? Moins de deux semaines séparent le premier ministre Cameron de son prochain sommet à vingt-sept et il y a fort à parier que la question va agiter tout le huis clos. Son discours mercredi n'a rien réglé et les dirigeants européens continuent de se gratter la tête pour saisir ce que le Royaume-Uni attend vraiment.

Au-delà des réponses convenues sur l'impossibilité de construire l'Europe «à la carte», les capitales européennes ne savent plus à quel Cameron se vouer. Celui qui flatte ses eurosceptiques en programmant un référendum sur l'appartenance, «oui ou non», à l'UE? Ou au contraire celui qui avertit que quitter l'Union serait pour son pays «un ticket sans retour» et qu'il fera tout pour l'éviter?

Ambiguïté

L'ambig...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant