La messe à la télé remplacée par la passation de pouvoir, Christine Boutin s'insurge

le
0
La messe à la télé remplacée par la passation de pouvoir, Christine Boutin s'insurge
La messe à la télé remplacée par la passation de pouvoir, Christine Boutin s'insurge

Des petites choses mettent Christine Boutin hors d'elle. La dernière en date, c'est l'annonce de la déprogrammation de la messe du dimanche matin, diffusée habituellement par France 2. En effet, ce dimanche 14 mai, François Hollande va officiellement passer le pouvoir à Emmanuel Macron. Qu'importe pour Christine Boutin, on ne touche pas à la messe. Elle s'indigne sur le réseau social Twitter : «Ouvrons les yeux : les messages sont clairs !»

 

Dimanche pas de Messe @France2tv !Ouvrons les yeux: les messages sont clairs! Volonté de banaliser le Dimanche, malades, handicapés... "Out"

-- christine Boutin? (@christineboutin) 12 mai 2017

 

Pas de #Messe @France2tv pour passation de pouvoir!C'est la 1ere fois qu'elle a lieu un Dimanche! Les choix @EmmanuelMacron sont très clairs

-- christine Boutin? (@christineboutin) 12 mai 2017

 

Le compte officiel de l'émission «Le jour du seigneur» lui a répondu : «Pas de panique ! La messe sera bien diffusée, mais avancée à 7h35». L'intéressée n'y a pas répondu.

 

@agraferubis Et les malades , les personnes âgées, les handicapés ? Ne comptent pas pour vous ?

-- christine Boutin? (@christineboutin) 12 mai 2017

 

@christineboutin @France2tv @EmmanuelMacron Pas de panique ! La messe sera bien diffusée, mais avancée à 7h35. null Plus d'infos ici : https://t.co/sUi0QZDAdh

-- Le Jour du Seigneur (@jourduseigneur) 12 mai 2017

 

Boutin s'en va-t-en guerre

Une chose est sûre, Christine Boutin a une dent contre Emmanuel Macron, surtout depuis que celui-ci a accédé au second tour de l'élection présidentielle. Après avoir appelé à un «vote révolutionnaire» contre le candidat En Marche ! (comprenez un vote pour le Front national), après avoir souligné le score du gagnant de la présidentielle, «66,06%. Sans commentaire.», la voici donc qui continue à voir chez Emmanuel Macron une sorte d'Antéchrist. Mais n'allez pas le lui ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant