La mère du bébé palestinien tué en juillet meurt à son tour

le
0

JERUSALEM, 7 septembre (Reuters) - La mère d'un bébé palestinien de 18 mois tué fin juillet en Cisjordanie lors d'un incendie allumé par des extrémistes juifs présumés est décédée lundi des suites de sa blessures, près d'un mois après la mort de son mari. Le 31 juillet, les vitres de la maison de Saad Dawabsheh, située dans le village de Douma près de la ville de Naplouse, avaient été brisées et des bombes incendiaires jetées à l'intérieur avant l'aube, alors que la famille dormait. ID:nL5N10B063 Son fils, Ali, est mort sur le coup. Saad Dawabsheb est décédé le 8 août et sa femme Riham, 27 ans, ce lundi. ID:nL5N10J0F4 "A mon grand regret, elle est partie après minuit", a dit une porte-parole. Un deuxième fils, âgé de quatre ans, est toujours hospitalisé, grièvement blessé. Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu avait qualifié L'incendie criminel d'acte terroriste. (Ori Lewis, Benoît Van Overstraeten pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant