La mère de Marc Dutroux contre la libération de son fils

le
2

BRUXELLES (Reuters) - La mère du pédophile belge Marc Dutroux estime que son fils passera à nouveau à l'acte en cas de libération conditionnelle, dans une interview publiée lundi à quelques heures d'une décision de la justice belge sur le sujet.

Marc Dutroux, condamné à la réclusion à perpétuité pour l'enlèvement et le viol de six jeunes filles et le meurtre de quatre d'entre elles dans les années 1990, a demandé sa mise en liberté conditionnelle début février devant le tribunal de l'application des peines de Bruxelles, bien qu'il n'ait pratiquement aucune chance de l'obtenir.

"Marc n'est pas prêt pour être libéré parce qu'il veut toujours attribuer aux autres la responsabilité de ses actes", déclare Jeannine L., 78 ans, au Soir Magazine. Il s'agit de ses premiers commentaires publics depuis la condamnation de son fils en 2004.

"Je suis certaine qu'il va recommencer. Il n'a aucun sens des réalités. C'est un récidiviste", ajoute-t-elle.

Le Soir Magazine sort d'habitude le mercredi mais il est exceptionnellement publié ce lundi en raison de l'interview.

Selon le droit belge, un criminel peut demander sa libération après avoir purgé un tiers de sa peine, ou après 15 années pour le cas des condamnés à perpétuité.

Marc Dutroux a été condamné en 2004 mais arrêté en 1996. Il a également purgé deux années supplémentaires dans le cadre d'une autre affaire.

Ben Deighton; Danielle Rouquié pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ncorbex le lundi 18 fév 2013 à 12:35

    @M6749774: ça permet justement à ce qu'il fasse une peine de 15 ans incompréssible. Essayez de réfléchir au-delà du 1er degré.

  • M6749774 le lundi 18 fév 2013 à 10:51

    Cela sert à quoi de condamner quelqu'un à perpétuité s'il peut être libéré après quinze ans de détention.?