La mère de la fillette disparue à Clermont-Ferrand avoue sa mort

le
0

PARIS (Reuters) - La mère de la fillette portée disparue depuis le 12 mai à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) a avoué mercredi que l'enfant de cinq ans avait succombé à "des coups" et que son corps avait été enterré, a annoncé son avocat.

Cécile Bourgeon, ainsi que le beau-père de Fiona, avaient été placés en garde à vue mardi soir dans les locaux de la police judiciaire de Perpignan (Pyrénées-Orientales), leur nouveau lieu de résidence.

Jeudi, lors de son audition, la mère de Fiona est passée aux aveux, a rapporté à des journalistes Me Gilles-Jean Portejoie.

"La mère de Fiona a reconnu que Fiona était morte, qu'elle était morte accidentellement, qu'elle n'était plus là, qu'elle avait été enterrée dans la région de Clermont-Ferrand", a dit l'avocat sur i>TELE et BFMTV.

Fiona est décédée "à la suite de coups qu'elle (Cécile Bourgeon-NDLR) n'a pas portés personnellement", a-t-il ajouté.

L'audition de la jeune femme devait se poursuivre "une bonne partie de la nuit", a dit Me Gilles-Jean Portejoie.

Cécile Bourgeon, enceinte de six mois au moment des faits, avait déclaré à la police que Fiona avait disparu dans un parc de Clermont-Ferrand, le 12 mai vers 17h00, alors qu'elle jouait avec sa soeur de deux ans. La mère, qui avait participé aux recherches consécutives, affirmait s'être assoupie sur un banc.

Sophie Louet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant