La mère de Kim Jong-un «ressuscitée»

le
0
Cette danseuse d'origine japonaise fut le grand amour secret du dictateur Kim Jong-il.

Kim Jong-un a désormais une mère. La propagande nord-coréenne a franchi un nouveau pas dans le culte de la personnalité visant à établir son jeune «leader suprême» en orchestrant celui de sa mère défunte Ko Young-hee, demeurée jusqu'ici sous le boisseau du fait de ses origines sulfureuses. Le régime a diffusé à ses cadres et soldats un documentaire hagiographique de 90 minutes qui installe sur un piédestal cette danseuse d'origine japonaise qui fut le grand amour secret de Kim Jong-il.

Cette vidéo obtenue par le quotidien japonais Mainichi tresse les louanges de la nouvelle «mère de Pyongyang» et dévoile des images inédites de l'enfance du dictateur le plus mystérieux du monde, dont même l'âge reste incertain. On y voit la belle Ko surveillant maternellement le petit dictateur en herbe en train de dessiner sagement. Celle qui mourut en grand secret en 2004 à Paris d'un cancer et dont l'existence fut camouflée rejoint soudain le panthéon des «bonnes mères 1/4 /p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant