La mer Morte menacée d'assèchement 

le
0
INFOGRAPHIE - Le bassin aquatique le plus bas de la Terre ne reçoit pratiquement plus d'eau douce du Jourdain. L'évaporation pourrait achever de le transformer en désert.

De notre envoyé spécial à Ein Gedi.

Tamar, le maître-nageur de la plage d'Ein Gedi, affirme qu'il voit descendre à l'½il nu le niveau de la mer Morte. Sa cabine est montée sur roues, pour pouvoir la déplacer avec la plage. «Il y a trois mois, la rive était au niveau de ce tonneau bleu», dit-il en montrant un bidon. Le bord se trouve maintenant une dizaine de mètres plus loin.

La fonction de maître-nageur au bord de la mer Morte est assez tranquille, puisqu'il est techniquement impossible de se noyer dans cette eau trop saline pour qu'on y coule. Les baigneurs y flottent comme des bouchons, leurs pieds dépassant de la surface de façon un peu ridicule. Tamar se contente de recommander d'éviter de s'éclabousser avec ce liquide presque huileux. Dans l'odeur méphitique de soufre qui charge l'atmosphère, d'autres vacanciers s'enduisent consciencieusement de boue et ressemblent à des statues vivantes.

Une chaleur intense

La mer Morte, vaste étendue d'eau turquoise

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant